Newz

OffshoreLeaks: bien vu Clariden!

Dans le Matin dimanche, le voile se lève un peu plus sur les millions de documents issus de cette fuite et l’on apprend comment Clariden visait “le Saint Graal de l’opacité financière”.

Une nouvelle illustration pratique du monde merveilleux de l’optimisation fiscale et de la confidentialité, grâce à laquelle encore une fois on pourra se faire une idée plus claire du monde dans lequel on vit.

Loin de moi l’idée de prendre parti, mais on découvre tout d’abord que certains fichiers ne semblaient pas si difficiles à décortiquer que cela, et somme toute assez explicites; dans le cas présent de simples échanges de mails où des Singapouriens se demandent comment contourner la loi locale pour pouvoir obtenir du nouveau business.

On n’y découvre aucun manquement au droit Suisse de la part de la banque, si l’on assume qu’elle a identifié son client et vérifié l’origine des fonds.

Mais on y découvre surtout la clairvoyance du banquier: S’il n’a pas voulu transmettre l’identité du beneficial owner aux Singapourris, c’est également par souci de confidentialité et pour éviter que le nom de son client ne sorte lorsqu’un employé de Portcullis déçu par son bonus décide de tout balancer.

Bien lui en a pris.

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s